Charte anti-triche
Charte anti-triche

Dernière mise à jour le 3 février 2016

  1. Blizzard Entertainment, Inc., en son nom et celui de ses sociétés affiliées (« Blizzard »), considère que l’utilisation de « programmes tiers non autorisés » pour pirater, tricher, utiliser des logiciels d’automatisation (« bots ») et/ou modifier ou faciliter la partie constitue une violation flagrante et grave du Contrat de Licence de l’Utilisateur Final (« CLUF ») Battle.net. Le terme « programme tiers non autorisé » utilisé ici fera référence à tout logiciel, code et/ou moyen tiers non expressément autorisé par Blizzard, y compris mais sans s’y limiter, tout « add-on » ou « mod » qui, à la seule discrétion de Blizzard Entertainment :

    1. permet ou facilite la tricherie, quelle qu’elle soit, y compris l’utilisation de logiciels d’automatisation (« bots ») et/ou la modification ou la simplification de la partie ;
    2. permet aux utilisateurs de modifier ou de pirater (« hack ») l’interface utilisateur, l’environnement et/ou l’expérience d’un jeu Blizzard d’une manière qui n’est pas expressément autorisée par Blizzard dans le CLUF ;
    3. intercepte, recherche (« data mining ») ou collecte autrement des informations depuis ou à travers les jeux Blizzard.
  2. Afin de lutter contre toute personne cherchant à violer le CLUF, Blizzard utilise un utilitaire « anti-triche » fonctionnant à l’intérieur de ses jeux. Cet utilitaire procède à des surveillances limitées (« limited scans ») :
    1. de la mémoire vive (« RAM ») utilisée par un jeu Blizzard afin de confirmer ou d’infirmer que le programme du jeu Blizzard n’a pas été altéré ou piraté (« hacked »), ce qui constituerait une violation du CLUF ;
    2. du « processus » des jeux Blizzard afin de déterminer si un programme tiers non autorisé ou un code informatique a été attaché au processus des jeux Blizzard ;
    3. de la liste des processus Windows afin de confirmer ou d’infirmer que des programmes de piratage, des logiciels d’automatisation (« bots ») ou des programmes de triche sont actuellement ouverts, ce qui constitue une violation du CLUF ; et
    4. de la liste des « handles » de Windows afin de voir si des handles sont associés au « processus » des jeux Blizzard. Les informations supplémentaires obtenues lors de la vérification de la RAM et/ou du disque en vue de déterminer si des handles sont associés au « processus » des jeux Blizzard seront utilisées pour confirmer ou infirmer un piratage, l’utilisation de logiciels d’automatisation (« bots ») ou une tricherie en violation du CLUF.
  3. Les informations ainsi obtenues sont communiquées à Blizzard, qui les utilise uniquement afin de déterminer si l’ordinateur qu’un utilisateur utilise pour se connecter aux jeux Blizzard possède un quelconque programme tiers non autorisé, de piratage ou de triche, ou un logiciel d’automatisation (« bot »), ce qui constitue une violation du CLUF. Ces informations ne seront en aucun cas utilisées à des fins de marketing et ne seront jamais vendues, louées ou communiquées de quelque autre manière à un tiers (sauf tel quel requis pour une action en justice).
    Au cas où Blizzard détecterait un programme tiers non autorisé, Blizzard pourra, à son unique discrétion :
    1. communiquer ces informations à Blizzard, y compris, sans s’y limiter, votre nom de compte, des détails sur le(s) programme(s) non autorisé(s) tiers détecté(s), et l’heure et la date auxquelles le programme tiers non autorisé a été détecté ; et/ou
    2. exercer tout ou partie de ses droits en vertu du CLUF, sans nécessairement devoir vous en avertir au préalable.