Entretiens

Un jour dans la vie de...

À quoi ressemble la journée d’un employé de Blizzard ? Si cette question a déjà traversé votre esprit, alors réjouissez-vous : nous allons publier une petite série d’articles pour vous donner un aperçu du quotidien de quelques personnes travaillant chez Blizzard.

Un jour dans la vie de... — Michael Nicholson

Graphiste sénior II – Diablo III
7h30

Il est tôt et je suis chez moi avec une tasse de café. Les enfants se préparent pour aller à l’école et je jette un coup d’œil à mes emails professionnels, histoire de voir si j’ai reçu des retours à propos de la série de maquettes de l’IU de l’univers du jeu que j’ai envoyée hier avant de quitter le bureau.

7h55

Je rassemble les enfants pour les accompagner à l’école. Je réfléchis aux remarques que j’ai reçues à propos de mes maquettes pendant que je fais des remontrances au plus âgé de mes fils parce qu’il trimballe trop de cochonneries dans son sac à dos. Il porte des vêtements à l’effigie de Diablo que j’ai rapportés de notre séminaire d’équipe. Il les adore et ça me fait drôle de le voir les porter.

C’est amusant de constater que mes enfants perçoivent que je suis fier de l’endroit où je travaille et qu’ils partagent ma fierté. « Mon père travaille chez Blizzard ! » En plus de jouer à World of Warcraft, ils adorent tout ce que je rapporte du bureau.

8h17

Je dépose mes enfants à l’école et je me rends au bureau. Le trajet me prend environ 30 minutes.

Je mets ce temps à profit pour passer du « mode papa » au « mode boulot » en organisant dans ma tête la liste des tâches de la journée. Les suggestions reçues par email sont évaluées et triées par ordre d’importance.

8h49

J’arrive au bureau et je fais la tournée des collègues pour dire bonjour avant de me mettre au travail. On évoque les jeux auxquels on joue en ce moment. Je regarde quelques critiques de jeux et consulte les actualités sur mes sites de jeux vidéo habituels. J’aime aussi avoir ma dose matinale de créativité, alors je vais sur cghub et je clique sur quelques vignettes au hasard. C’est toujours une grande source d’inspiration (et, pour être honnête, c’est parfois un peu flippant de voir le nombre d’artistes extrêmement doués qui existe).)

Je lance Photoshop. Ainsi commence une nouvelle journée d’aventures.

9h10

Le type avec qui je partage mon bureau, Andrew Vestal, continue sa grande étude expérimentale sur les cookies. Il me montre le résultat de ses expériences culinaires de la veille. Les cookies, c’est le top ! Il n’apprécie pas DU TOUT ma sélection musicale du matin et me le signifie sans ambigüité. Nos goûts musicaux sont généralement assez proches, mais LÀ, ce n’est pas le cas. Je baisse le volume et je me remets au travail.

J’admets que Rob Zombie n’est pas la tasse de thé de tout le monde.

10h09

Après avoir été contrarié par le fond sonore matinal que je lui ai infligé, Andrew se venge en me faisant subir un mélange de Miley Cyrus et Biggie Smalls. Son attaque terrifiante me met au tapis.

10h17

Chris Haga, le graphiste technique avec qui je travaille sur une grande partie des IU, s’arrête pour discuter d’une suggestion concernant l’affichage des comptes à rebours des temps de recharge des compétences dans la barre du bas. Il a ébauché une maquette qu’il m’a envoyée par email avant de venir me voir pour en parler.

Mon planning ne prévoit pas des tonnes de réunions. Quand quelqu’un veut me soumettre une idée, il suffit généralement de la mentionner au cours d’une discussion informelle ou de passer me voir dans mon bureau s’il s’agit d’un élément d’IU important.

10h30

La réunion hebdomadaire de l’équipe de choc est annulée. Bonne nouvelle ! Je me sens d’humeur créatrice ce matin et je peux rester concentré sur mon travail.

Nous avons de petites équipes de personnes associées à certaines fonctions du jeu. On les appelle des équipes de choc. Dans le cas présent, nous sommes une poignée à nous concentrer sur les systèmes de transactions du jeu (pour les achats et les ventes d’objets). Je fais partie de cette équipe parce que la qualité finale de l’utilisation des transactions est intimement liée à l’organisation de l’IU.

10h42

Ian Wall, graphiste senior chargé de l’IU sur World of Warcraft, m’envoie un message me traitant de fainéant car aucun de mes travaux d’IU n’est apparu dans le bulletin de l’équipe. Ian prend un malin plaisir à me taquiner.

Ian a lancé une liste de diffusion regroupant tous les employés chargés des IU, qui nous permet de mieux connaître les autres personnes qui travaillent sur les IU dans la société, et de partager des retours sur les travaux en cours. Je trouve que c’est une excellente idée, mais ne lui dites surtout pas, sinon je n’ai pas fini d’en entendre parler.

11h00

J’expérimente ce matin sur l’IU de l’univers du jeu (tous les éléments d’histoire qui apparaissent au sein du jeu, comme les journaux, les notes, etc...) et j’ai incorporé les modifications demandées par l’équipe, tout en ajoutant quelques détails de mon cru. Je suis prêt à envoyer les nouvelles maquettes pour évaluation.

Mon approche du travail de graphiste pour l’interface utilisateur est la même que si je travaillais comme graphiste indépendant. Les concepteurs sont mes clients et ma tâche consiste à traduire leurs idées de manière visuelle. Quand on me confie la création d’un nouvel élément d’interface, j’aime m’asseoir avec le concepteur pour essayer de comprendre ce qu’il veut faire passer. Quelle idée et quelle sensation ? Parfois, ces deux objectifs ne vont pas de pair et je dois trouver un moyen de les lier de manière efficace et esthétique.

11h07

Les maquettes ont été envoyées. J’ai aussi envoyé un e-mail à Jay pour lui demander s’il aurait le temps de faire le point avec moi sur quelques maquettes en attente d’évaluation. Il me dit que oui et me promet de trouver un moment dans l’après-midi.

Jay Wilson est le concepteur principal et c’est un homme très occupé. Christian Lichtner, notre directeur artistique, est aussi pris par des réunions la plupart du temps. C’est pourquoi j’essaye de toujours avoir plusieurs casseroles sur le feu, si vous me permettez l’expression, de manière à toujours avoir quelque chose à faire sans constamment solliciter Jay ou Christian. Ce n’est que lorsque j’ai atteint un certain stade que j’essaye de les coincer entre quatre murs pour obtenir les approbations dont j’ai besoin. Ce stade est différent selon la nature du travail, mais je m’en remets à mon propre jugement pour évaluer ce genre de chose.

Midi

C’est l’heure du déjeuner ! Je fais réchauffer la pizza que j’ai apportée de la maison et je surfe un peu sur le net, souvent sur des sites de jeux vidéo.

13h00

Jay et Steve Parker (le producteur) passent dans mon bureau pour faire le point sur les priorités. On jette un coup d’œil à la liste de mes tâches et le niveau d’urgence de certaines est modifié. J’ai cinq maquettes d’IU en cours d’évaluation, certaines au niveau de la conception, d’autres au niveau technique (principalement en termes de programmation). Nous parlons de la manière dont ces IU peuvent influencer d’autres fonctionnalités et nous ajustons la liste pour tenir compte de cela.

Mon planning doit rester assez souple, car il est lié aux trois disciplines (graphismes, conception et programmation). Il n’est pas rare que quelque chose soit validé au niveau des graphismes et de la conception, mais qu’un problème survienne lors de la validation technique, ce qui entraînera une révision. La plupart du temps, les changements à effectuer sont mineurs, mais il nous est arrivé de tout mettre à la poubelle et devoir recommencer à zéro.

13h40

Wyatt Cheng (concepteur) passe me voir pour avoir quelques idées d’IU concernant l’une de ses missions. Nous évoquons plusieurs scénarios possibles et Wyatt note ce qu’il veut sur le tableau blanc. Ça me servira de point de référence lorsque j’avancerai dans la conception de l’interface un peu plus tard.

Je préfère un schéma griffonné à la va-vite sur un tableau blanc aux documents de conception très détaillés et formels, car ça reflète mieux la partie émotionnelle du concepteur. Ça me permet de voir ce à quoi il tient particulièrement dans l’interface en question. On perd souvent ce genre de détails lorsqu’on formalise les choses dans un document soigneusement rédigé.

14h10

Il est temps d’intégrer des éléments graphiques dans le jeu !

Mon IU de commerce a été approuvée, il faut maintenant la diviser en éléments de jeu.

Une fois qu’une maquette d’IU a été validée par tous les départements (conception, graphismes, code), je dois convertir la maquette en véritables éléments de jeu. C’est un peu comme défaire toutes les pièces d’un puzzle. Je place tous les morceaux dans le moteur du jeu et j’indique aux programmeurs à quoi ils correspondent, quel est leur nom... J’envoie également une image de coordination qui montre où va chaque pièce et comment elle doit fonctionner, afin que l’ensemble ressemble le plus possible à la maquette initiale au moment où tous les éléments seront rassemblés par un programmeur.

C’est pour cela que je fais des maquettes de qualité finale (la plupart du temps). Ainsi, quand vient le moment de séparer tous les composants, je n’ai pas besoin de redessiner des éléments. Tout est déjà prêt.

J’envoie en même temps l’image de la maquette et l’image des coordonnées afin que le programmeur puisse voir à quoi doit ressembler l’IU finale. C’est un rappel utile, car il arrive que les plannings soient réorganisés et que l’apparence finale ne soit plus très fraîche dans l’esprit du programmeur chargé d’implémenter l’IU, voire qu’il ne l’ait jamais vue.

15h30

Une petite pause pour se dégourdir les jambes ! Je retrouve quelques collègues pour prendre un café en vitesse. À ce stade de la journée, il me faut ma dose de caféine...

Le fait de quitter mon bureau et de bouger un peu m’aide à garder les idées claires et à restaurer mon niveau d’énergie pour la fin de la journée. Rester des heures assis à mon bureau en train de fixer un moniteur géant peut devenir abrutissant à force.

16h00

J’avance encore sur les premiers concepts d’IU de transactions. Je reçois un e-mail de Christian me demandant si j’ai un peu de temps pour un projet parallèle qui nécessite de la mise en page. Chouette !

J’aime passer du temps sur des projets parallèles où je peux être plus libre dans ma mise en page, puisque les restrictions liées au jeu n’existent plus. Parfois, il s’agit d’une présentation PowerPoint pour Jay, ou d’une affiche de pirate pour Ray, ou d’une série Cœurs/Diablo pour la mallette de poker des fêtes. J’ai travaillé dans la publicité avant de me lancer dans le jeu vidéo et je m’amuse toujours beaucoup quand je dois faire de la mise en page pour des éléments imprimés.

17h20

On n’est pas en période de bouclage, alors je pars vers 17h45. Je termine l’écran de transaction qui montre comment on pourrait intégrer l’artisanat. Je l’envoie à Wyatt pour avoir son avis. Je consulterai mes e-mails quand je rentrerai pour voir s’il y a des éléments sur lesquels il a réagi tout de suite. Sinon, je regarderai à nouveau demain matin.

17h45

Ma femme m’attend dehors pour me ramener. Par la fenêtre abaissée de la voiture, j’entends mon plus jeune appeler mon nom. Je continue à cogiter sur le projet parallèle pendant que je repasse du « mode boulot » au « mode papa ».

*Mike Nicholson est un vétéran de l’industrie. Il a travaillé sur des titres tels que Sanitarium, God of War, Condemned et Vanguard. Il est aujourd’hui graphiste senior II pour Diablo III.

Un jour dans la vie de... — John Shin

Analyste assurance qualité II

Cet article de la série « Un jour dans la vie de... » a été écrit au cours du développement de World of Warcraft: Cataclysm.

7h00

Je me réveille dans la maison silencieuse. J’ai toujours été du matin et j’aime commencer mes activités de bonne heure pour avoir l’impression d’avoir des journées un peu plus longues. Je lis, je regarde la télé, je joue en ligne en peignoir ou je navigue sur la toile.

7h40

Il est l’heure de faire un saut dans la salle de sport de Blizzard. Pour affronter les rigueurs du jour, j’ai besoin de faire le plein d’endomorphines et de passer du temps avec quelques potes. À 8h00, on retrouve toujours les mêmes visages dans la salle de sport. Tous les matins, les conversations se ressemblent, mais on ne s’en lasse pas : « – Alors, tu bosses quoi, aujourd’hui ? » « Ben, les pectoraux et les biceps. Pourquoi, il y a d’autres muscles ? »

9h00

Après une bonne douche, je monte et pointe pour démarrer la journée. Je commence par consulter les e-mails qui sont arrivés dans la nuit et je note les problèmes liés aux versions de développement de Cataclysm. Nous avons actuellement une équipe de jour et une équipe de nuit pour tester World of Warcraft. Comme World of Warcraft est un monde persistant, l’assistance de l’Assurance Qualité (AQ) est nécessaire quasiment 24 heures sur 24 pendant la semaine. Je regarde en vitesse les nouveaux bogues entrés par l’équipe de nuit. J’identifie les zones dont ils proviennent et les fait suivre à mes spécialistes qui, en général, les consultent et les assignent aux développeurs afin qu’ils soient corrigés (je vous en dirai plus sur leur travail un peu plus tard, un peu de patience). Puis j’approuve les bogues au niveau de l’AQ.

9h15

Nous sommes en plein test intensif pour Cataclysm. Je suis sur le point de terminer un rapide test de vérification sur la dernière version de développement générée pendant la nuit. Ce qu’on appelle un test de vérification est un test des fonctionnalités de base : vérifier qu’il est possible de créer un personnage et de rentrer dans l’univers de jeu, que l’hôtel des ventes fonctionne, que les monstres lâchent du butin, qu’il est possible de terminer une quête... Voilà le genre de choses qu’on regarde dans les tests de vérification. Après, je fais le point avec chaque spécialiste de contenu de l’AQ que je supervise pour connaître leur planning de la journée. Je pourrais le faire en utilisant la messagerie instantanée, mais je préfère marcher et voir les gens en personne, afin de leur permettre de profiter de mon charme irrésistible. Donner de soi-même, c’est prendre soin d’autrui !

9h44

J’ai fini ma première tournée du plateau. Bien sûr, l’AQ doit se concentrer sur le jeu, mais j’apprécie les interactions concrètes et j’ai besoin de passer du temps avec les gens. En tant que responsable assistant, il est important pour moi d’avoir une idée assez précise de l’ambiance sur le plateau des testeurs. Je tiens à prendre le temps de parler avec un maximum d’entre eux pour savoir si certaines choses peuvent être améliorées, dans l’optique de leur faciliter le travail et pour s’assurer que tout se passe bien. Non seulement un employé heureux est un employé plus efficace, mais on partage la même passion des jeux vidéo : il n’est pas difficile d’avoir une discussion agréable chez Blizzard. Les résultats du test de vérification sont bons et nous devons maintenant déployer la version de développement sur un serveur de production interne. Je laisse un des nouveaux responsables assistants envoyer l’e-mail, cela fait partie de la formation à son nouveau poste. Il me reste environ quinze minutes avant la réunion de coordination de production avec les producteurs de World of Warcraft, alors je retourne à mon bureau et continue de consulter les e-mails. J’en profite pour approuver quelques bogues supplémentaires.

9h55

Il est l’heure de marcher jusqu’au bâtiment principal pour la réunion de coordination de production bihebdomadaire avec l’équipe de World of Warcraft. J’attrape au passage quelques-uns de mes spécialistes et me dirige avec eux vers la sortie. Nos spécialistes d’AQ ont chacun la responsabilité de superviser un élément de contenu spécifique (environnements, objets, réapparitions, combats/JcJ, raids, quêtes et l’interface utilisateur PC) pour s’assurer qu’il est testé de fond en comble et qu’il possède le niveau de finition attendu d’un jeu Blizzard. Les responsabilités de base d’un spécialiste peuvent être réparties en trois catégories : savoir ce que les développeurs ont prévu de modifier, connaître ce qui existe actuellement (et fonctionne comme prévu !) et s’assurer que tout ce qui doit être testé ou marqué pour correction l’est effectivement. Avant d’être promu responsable assistant, j’étais le spécialiste des environnements de World of Warcraft, donc tout ce qui avait un rapport avec les environnements était sous ma responsabilité. Je devais vérifier que tout ait été testé convenablement et soit à un niveau de qualité suffisant pour satisfaire nos joueurs du monde entier.

10h00

John et Ray, deux des producteurs de World of Warcraft, sont déjà dans la salle de réunion lorsque nous arrivons. On échange quelques blagues en grignotant des bonbons qui restent d’Halloween pendant que les autres participants font peu à peu leur apparition. Une fois que tout le monde s’est installé, je commence la réunion par un point sur le statut de la mise à jour 4.0.3. Ensuite, alors que chaque spécialiste présente son rapport, mon rôle est plus celui d’un modérateur que d’un participant. Mon spécialiste actuel des objets, Andrew, a rencontré un problème d’affichage des oreilles des worgens avec certains types d’armures. Rob, le producteur senior qui supervise la partie graphique, pose quelques questions et je demande à Andrew de mettre ce sujet en priorité haute pour le test. En dehors de cela, la réunion se passe sans problème, si ce n’est le moment où Alex Afrasiabi, le responsable de la conception du contenu, déclenche un petit vent de panique en abordant un problème auquel personne n’avait pensé : vérifier que les gains d’expérience liés à l’ouverture d’un coffre au trésor sont bien implémentés. Je réagis rapidement en lui demandant quel est le niveau d’urgence et Alex m’assure qu’il sera possible d’attendre la semaine prochaine pour commencer les tests. Je pousse un soupir de soulagement. Ouf, un autre retard évité !

11h03

Je retourne à mon bureau après la réunion et, oh, surprise, de nouveaux e-mails !

11h30

Il est temps de faire une petite pause. J’attrape Whitney, un de nos spécialistes de l’AQ, et on fait un saut dans la salle de repos. Super Street Fighter IV est prêt à l’emploi et la partie est légèrement déséquilibrée. J’ai fait pas mal de tournois de Street Fighter en Californie du Sud à une époque, et le pauvre Whitney n’est pas vraiment un adversaire à la hauteur, mais il faut qu’il apprenne à accepter un châtiment (hé, ça fait partie de mon boulot de responsable assistant !). Je suis sûr qu’à la télé, une chaîne documentaire pourrait consacrer un épisode spécial à ce qui s’est passé aujourd’hui : « Panique et pression aléatoire de boutons : comment former quelqu’un à faire exactement ce que vous avez envie qu’il fasse »... Avec un commentaire de Morgan Freeman, bien entendu. Le score final est de 9 à 0. Moi, ça me va.

12h30

Pendant le déjeuner, je descends généralement dans la salle de sport pour courir, pédaler ou faire du vélo elliptique, mais aujourd’hui, je fais la même chose que tous les autres employés de Blizzard : je joue à StarCraft II. J’ai un peu de sang d’hydralisk qui coule dans mes veines et mes Zergs niveau platine sont imbattables ! On ne peut pas dire la même chose pour mon adversaire.

13h30

Il est l’heure de retourner à mes e-mails et à de nouvelles approbations de bogues. Le responsable du projet, Edgar Flores, m’a demandé de plancher sur quelques questions pour l’entretien d’embauche d’un nouveau spécialiste des quêtes. Notre spécialiste actuel a accepté un poste temporaire en tant que concepteur dans l’équipe de World of Warcraft, ce qui représente une superbe opportunité pour lui, mais signifie également qu’il me faut un nouveau spécialiste des quêtes. Je commence à réfléchir aux questions pour cet entretien.

14h00

C’est l’heure de ma réunion hebdomadaire avec les spécialistes. Les trois spécialistes que je supervise sont James (réapparitions), Joseph (environnements) et Andrew (objets). Je commence par faire le point sur les objectifs et étapes qu’ils s’étaient fixés la semaine dernière pour eux et leurs équipes. On regarde ce qui a marché comme prévu, ce qui n’a pas fonctionné et les problèmes rencontrés. Ensuite, on discute et on planifie les objectifs pour la semaine prochaine. On a souvent quelques minutes à la fin de la réunion que je mets à profit pour discuter de manière informelle et laisser la pression retomber.

15h04pm

Il faut maintenant jouer au Tetris humain ! Nous avons récemment reçu un afflux de nouveaux testeurs en provenance de l’équipe de StarCraft II et nous leur avons fait tester les versions de développement chinoises de Wrath of the Lich King. Maintenant que ces tests sont terminés, les testeurs ont reçu de nouvelles missions auprès de différents spécialistes, ce qui signifie qu’ils doivent changer de bureau pour être plus près de leur nouvelle équipe. Je vais voir chaque spécialiste pour discuter du meilleur endroit où installer leurs testeurs.

16h45

Une nouvelle version de développement est prête à être testée par l’AQ, mais on découvre qu’il n’est pas possible de s’inscrire sur le serveur de jeu. On appelle la cavalerie, c’est-à-dire le département informatique, à la rescousse !

17h10

Je retourne à mes bogues. On pourrait croire que la fin de la journée est proche, mais l’équipe de l’AQ de World of Warcraft fait des heures supplémentaires pour préparer Cataclysm. Quand faut y aller, faut y aller ! Au bout de dix minutes, je prends mon courage à deux mains et décide de faire une pause. J’ai besoin de me dégourdir les jambes, d’autant plus que j’en ai encore pour cinq heures de boulot. Je marche pendant vingt minutes dans le campus de Blizzard avec mon colocataire (qui travaille aussi chez Blizzard) pour m’aérer la tête. Quand je reviens à mon bureau, je remarque que rien de critique n’est arrivé pendant que j’étais dehors, alors je me replonge dans les bogues à approuver.

18h30

Deuxième pause déjeuner. Je n’ai qu’une demi-heure, alors pas trop le temps de sortir. Je prends un sandwich à la cafétéria et je remonte pour faire un champ de bataille avec mon guerrier nain. Ah, bassin d’Arathi, je t’aimerai toujours ! ...Et nous perdons la partie. Une fois encore, je me dis que c’est appréciable de ne pas avoir de file d’attente.

19h05

En général, pendant les heures sup’, l’ambiance est un peu plus détendue. Je fais le tour pour voir les testeurs et les autres spécialistes afin d’avoir une idée de la façon dont les choses évoluent. J’aime sortir de mon antre de temps à autre pour rencontrer de manière concrète toutes les personnes présentes sur le plateau.

20h30

C’est reparti pour l’approbation de bogues. J’en ai encore pour un moment...

21h55

Ces bogues sont canons en fait... Je passe tellement de temps à approuver des bogues que je devrais réaliser que j’aime ça et leur passer la bague au doigt.

22h00

Je rentre chez moi et décide de jouer un peu. Je finis par m’énerver à cause du dernier succès dont j’ai besoin dans Alan Wake. Je dois vraiment faire tout le contenu téléchargeable d’un seul coup sans mourir ? Pourquoi ? Pourquoiiiiiiiii ?!?

23h13

Ding ! Succès 1250/1250 pour Alan Wake. Je suis un grand malade ! Ça mérite bien un petit verre avec les colocs pour fêter ça avant d’aller recharger les batteries. Et voilà une journée de plus dans la vie épique de John Shin. Merci de m’avoir lu jusqu’au bout ! J’espère que vous en savez un peu plus sur la vie d’un des nombreux gars (et sûrement le plus beau) qu’on peut croiser au sein de l’Assurance Qualité, ainsi que sur la manière dont nous travaillons sans relâche pour corriger les bogues et rendre les jeux Blizzard aussi passionnants que possible.

Un jour dans la vie de... — Micah Whipple

Responsable de la communauté / Éditeur
8h00

Je tape sur mon réveil.

8h10

Je retape sur mon réveil.

8h20

D’habitude, j’écrase encore une fois ou deux le bouton de rappel d’alarme, mais là j’arrive à rouler hors du lit, abandonnant au passage la douce tiédeur de mes draps pour plonger dans ce monde amer et glacé. Je ne suis pas du matin. Et certains matins, je ne suis pas d’humeur à prendre une douche. Comme ce matin.

J’ai tendance à arriver au boulot vers 9h en général. Je suis responsable de communauté, ce qui ne correspond pas à l’intitulé de mon poste (c’est-à-dire éditeur), mais au travail que je fais. Ces temps-ci, on me connaît sous mon identité super secrète de « Bashiok », mais j’ai également été « Drysc »… Enfin, quel que soit le nom que j’utilise, mon objectif est d’assurer que notre travail soit toujours digne de la « qualité Blizzard » (là il faudrait rajouter un petit son de clochette et un reflet lumineux sur le mot, pour faire plus classe !).

La plupart des gens ne comprennent pas bien ce que fait un responsable de communauté. Certains pensent qu’il suffit de passer sa journée assise à consulter des forums. Et bien non ! C’est une erreur compréhensible, car ce poste est encore assez nouveau. Il n’existe pas dans toutes les entreprises, une grande partie du travail n’est pas perçue de l’extérieur et, de société à société, les responsabilités impliquées peuvent largement varier. Dans certains cas, un responsable de communauté s’occupe également des relations avec la presse et du marketing pour toute une société. Compte tenu de notre taille (notre équipe de développement communautaire et d’eSport pour l’Amérique du Nord emploie 35 personnes), nous sommes en mesure de nous spécialiser.

Quand on me demande de résumer la gestion communautaire, je donne comme référence cette scène de « 35 heures, c’est déjà trop » dans laquelle le type qui se fait virer tente péniblement d’expliquer comment il sert d’intermédiaire entre le client et les programmeurs, et finit en hurlant qu’il est doué pour parler aux gens. C’est une comparaison très appropriée, et cela représente en grande partie de ce que nous faisons, sauf que nous sommes (du moins, on l’espère) plus utiles dans la réalité que dans la référence.

Étant donné que les joueurs ne peuvent pas être présents lors des réunions internes, ni prendre part au processus décisionnel, notre travail consiste à assurer que leurs voix soient représentées. Donc naturellement, on n’arrête pas de se plaindre ! (Je rigole…) Nous servons également de tampon avec les communications externes, idéalement en anticipant les problèmes lorsque des news sont publiées sur le site. En tant que joueurs nous-mêmes, nous pouvons aider à transmettre les décisions et communications de la société afin de servir au mieux les communautés des jeux. C’est le principe général de la gestion communautaire, mais notre département fait également bien d’autres choses, comme l’organisation de tournois et de programmes d’eSport, la diffusion par les médias sociaux, les projets promotionnels comme les campagnes « Rejoignez le Dominion ! » et « Le Destin vous appelle », ainsi que la création quotidienne de contenu. Je suis un responsable de l’équipe chargée du contenu.

9h00

La première chose que je fais le matin, c’est de consulter mes e-mails, Internet et les tâches qui m’attendent. Étant donné que nous sommes une communauté globale, nous recevons des e-mails 24h sur 24 et, même si la plupart ne nécessitent pas mon intervention directe, je lis en moyenne quatre cents e-mails par jour. J’aime essayer de me tenir au courant de tout ce qui se passe, donc ça fait beaucoup de lecture.

J’ai reçu une réponse de Greg (« Ghostcrawler ») à propos d’un problème lié aux talents que je lui ai signalé la nuit dernière, en faisant prendre quelques niveaux à un nouveau chasseur. Il calme mes inquiétudes et m’explique que Mists of Pandaria et la refonte des talents résoudront tous les soucis. C’est promis. C’est génial de pouvoir envoyer un e-mail au réalisateur d’un jeu auquel j’adore jouer et je ne me prive pas d’en profiter aussi souvent que ça me chante. À chaque fois que j’essaye d’obtenir plus de détails sur la conception, je le fais en gardant ma responsabilité professionnelle à l’esprit, c’est-à-dire être capable de discuter au mieux du jeu avec nos joueurs.

Étant sur la côte Ouest (le côté gauche, c’est le meilleur !), nous avons forcément quelques heures de retard lorsque des nouvelles ou des infos de l’industrie susceptibles d’avoir un impact sur notre journée sont publiées. Un évènement mondial majeur, un gros souci communautaire ou même des nouvelles concernant une célébrité sont susceptibles de dominer Internet, nos forums et nos vies pour le restant de la journée, si ce n’est de la semaine ou du mois… Il est important de se tenir au courant de l’actualité, ainsi que de suivre les sites de fans et les tendances de la communauté.

9h30

Une fois terminée ma séance de surf/twitter/forum, je me penche sur les tâches qui m’attendent. Nous utilisons un outil propriétaire en interne afin de créer et d’assurer le suivi des tâches de chacun, qui peuvent aller de choses comme réduire la taille d’images d’un ensemble de palier 13 afin de pouvoir illustrer un article révélant son aspect, à l’édition et la validation d’une F.A.Q. concernant un nouveau service sur le point d’être lancé, en passant par l’écriture d’un article détaillant un système de jeu. Dans un monde idéal, j’aurais le temps de terminer toutes ces tâches, mais il est déjà presque 10h…

10h00

Étant donné que je fais partie de la poignée de responsables du département, mes journées sont remplies de réunions. À partir de 10h, puis de manière récurrente au fil de la journée, je serai loin de mon bureau, en train de décider de l’avenir du monde… de Warcraft (ou de Diablo, ou de Starcraft). Nous avons terminé la plupart de nos réunions stratégiques de haut niveau pour 2012 et, à présent, une grande partie de notre temps est consacré à l’exécution de projets individuels, à la mesure des performances et des réussites des divers programmes et efforts du département, ainsi qu’au partage de la progression vers les objectifs futurs auxquels nous nous sommes attaqués.

Cette réunion en particulier va se pencher sur les mesures relevées sur les réseaux sociaux et sur nos blogs, afin de savoir ce qui est populaire, ce qui ne l’est pas, ce que les gens disent de nos jeux et comment nous pourrions utiliser toutes ces informations pour concentrer nos futurs efforts sur ce que les gens apprécient et éviter ce qu’ils n’aiment pas. Tout ceci n’est pas une science exacte…

Au cours de cette réunion, nous parlons de la baisse d’activité post-BlizzCon dans les forums et un retour à la normale des statistiques, après l’énorme afflux d’activité ayant entouré cet évènement. Grâce à ces informations, nous pourrons faire une autre réunion plus tard dans la journée, afin d’essayer de déterminer une partie du contenu que nous allons produire au cours des prochains mois.

12h30

Une fois terminées ces quelques réunions, il est probablement l’heure d’aller manger un morceau, mais j’ai tendance à oublier de manger ou de réfléchir à comment je vais pouvoir me procurer ma pitance. Pendant mes réunions, j’ai reçu environ 75 e-mails, que je parcours rapidement en répondant quand c’est nécessaire, afin de prodiguer mes sages conseils.

En jetant un coup d’œil aux forums, j’arrive à poster quelques réponses. J’adore interagir avec les gens des forums et je manque vraiment de temps pour le faire. J’ai récemment découvert que je peux retrouver un plaisir similaire sur Twitter (vous pouvez me suivre sur @Bashiok… Oh, la vilaine pub perso !), et vu que l’on peut facilement y accéder à partir d’un téléphone ou d’une tablette, c’est beaucoup plus facile à caser dans mon emploi du temps.

13h30

J’ai réussi à convaincre quelqu’un d’aller me chercher à manger. Rares sont les membres de l’équipe à manger ailleurs qu’à leur bureau. Je sais que c’est une mauvaise habitude à laquelle il faudrait que j’arrive à me soustraire plus souvent, mais il y a tant à faire… Je suis sûr qu’il doit exister une étude à laquelle je pourrais faire référence, expliquant que prendre une pause déjeuner en dehors de son travail améliore la productivité au retour, mais qu’importe… Je suis assis là, à travailler pendant que je mange. Cela me procure également une certaine forme d’intimité, car je suis à peu près sûr de toujours me coller des morceaux de nourriture plein la barbe.

13h45

Je reçois un message instantané de Greg à propos du futur calculateur de talents de Mists of Pandaria et de la manière dont nous comptons gérer les retours. Nous avons pas mal d’échanges concernant les inquiétudes sur la pertinence des commentaires (et sur le travail qu’il faudra effectuer pour les rassembler), alors que beaucoup de choses risquent de changer d’ici à la date de sortie. Nous décidons finalement qu’il vaut tout de même mieux créer des fils de discussion sur les talents spécifiques à chaque classe, mais il reste encore à déterminer quand ces fils seront concrètement mis en place sur le site.

Nous commençons également à rassembler les questions pour la réunion de conception de Diablo III de demain. Même si nous sommes constamment en train d’envoyer des e-mails et de chatter avec les développeurs, nous organisons des réunions hebdomadaires afin de passer en revue les questions posées par la communauté et afin de nous faire une idée du ressenti des joueurs. Les réponses c’est super, mais bénéficier de l’approche sincère des développeurs sur la conception et le jeu nous permet de pouvoir vraiment discuter avec la communauté, plutôt que de faire de simple copier/coller de réponses.

15h00

Le dernier Café avec les devs revient de sa révision éditoriale et est prêt à être publié. Comme je l’ai expliqué plus haut, une grande partie de notre temps est occupée à générer du contenu pour le site web. Mais pas cette fois-ci. Greg fait un super boulot en écrivant ces articles et ils ne subissent en général que des modifications très mineures. De plus, comme nous disposons déjà des images, il ne reste pas grand-chose à faire, en dehors de coordonner une heure de publication globale avec les autres responsables de communauté internationaux, puis préparer l’article pour sa publication.

La coordination globale est un point important que nous essayons d’obtenir pour toutes nos diffusions d’informations. Cela implique de localiser et de publier autant que possible en simultané un maximum d’articles sur nos sites dans chaque région et dans chaque langue. Avec 12 langues à gérer, ce n’est pas un mince exploit.

Nous rédigeons les articles à l’aide d’un système interne de gestion de contenu (CMS) qui rend super simple la publication sur le site web, le lanceur du jeu, et même en jeu pour les nouvelles de StarCraft II. C’est une bonne chose, car étant des auteurs et des responsables de communauté, nous n’avons généralement que des connaissances basiques en HTML. C’est l’équipe web qui s’occupe du site, qui en met à jour les sections individuelles et qui crée les fabuleux outils comme les calculateurs de talents ou les bases de données d’objets, ainsi que le CMS et son entretien. Pour nous, ça se résume à quelques gros boutons brillants, car nous ne sommes pas capables de manipuler autre chose.

17h00

J’ai participé à une autre réunion entre temps, mais rien de bien passionnant. C’est maintenant l’heure de la réunion de l’Équipe Contenu et aujourd’hui, nous nous concentrons tout particulièrement sur la recherche d’idées d’articles pour Diablo III et Blizzard DOTA. Habituellement, cette réunion passe également en revue les tâches individuelles ainsi que les messages postés dans les forums par chacun des membres au cours de la semaine écoulée et les articles publiés. Nous devons vraiment nous concentrer sur la publication de contenu pour ces deux jeux car nos joueurs sont avides d’informations suite à ce qui a été révélé au cours de la BlizzCon. Après avoir lancé toutes sortes d’idées, nous prenons des photos du tableau blanc avec nos téléphones, une personne se charge de taper toutes les notes et le fruit de nos réflexions sera assigné sous forme de tâches par notre équipe de gestion de projet, qui aide les timbrés créatifs dans notre genre à rester sur la bonne voie. Sans plaisanter, on serait perdus sans eux.

18h00

Une fois cette réunion terminée, je fais un saut à la bibliothèque du campus pour emprunter quelques jeux. Nous avons une bibliothèque vraiment géniale, gérée par notre propre bibliothécaire (!). Elle est remplie de bouquins sur le développement des jeux, de guide sur le travail et l’efficacité, de manuels, de didacticiels vidéo et, plus important encore, elle dispose d’un superbe rayon de films et de jeux. Je viens de prendre Dark Souls, qui va sérieusement concurrencer le temps de jeu que je comptais accorder à Skyrim.

18h30

De retour à mes tâches ! Il est temps de rédiger un ou deux messages. J’en ai quelques-uns assez simples qui m’ont été assignés, notamment un rappel à la communauté pour l’inscription au tirage de clés pour la bêta de Diablo III que nous organisons sur Facebook, ainsi qu’une rapide mise à jour de l’annonce de l’année dernière « Bientôt la fin de la saison 9 JcJ » afin de la rendre applicable à la 4.3. J’envoie mes premières versions en validation et je mets à jour ma liste des tâches.

19h30

On aime bien avoir un peu de musique dans notre petite zone de travail. On est récemment devenus accros à la musique des années 30, ainsi qu’à un truc appelé « Exotica » (jetez-y une oreille). Ce soir, j’ai décidé de charger une station Anita Baker sur Pandora. Après m’être laissé porter par l’atmosphère douce et sensuelle de « Sweet Love », je regarde l’horloge et je râle. Bah, c’est pas bien grave, après tout, et je consulte la boîte de réception des Barbadiablos. C’est toujours un grand plaisir pour moi d’admirer ce type de contributions de la communauté, c’est un cadeau inépuisable dont je n’arrive pas à me lasser. Je consulte les emails et les images jointes, et je copie celles que je valide (les photos modifiées et les boucs ne comptent pas !) dans un répertoire. Un peu plus tard, elles seront chargées sur Facebook dans une galerie dédiée et une poignée de photos que j’ai personnellement sélectionnées seront publiées individuellement au cours de la prochaine semaine environ. En publiant certaines images séparément, je mets en valeur celles qui me paraissent particulièrement drôles ou enthousiasmantes.

20h00

Je râle encore en voyant l’heure tardive, mais je me retrouve malgré tout à poster quelques messages sur Twitter et sur le forum avant de partir pour la nuit. Le reste de ma nuit est, bien entendu, passé à consulter discrètement ma boîte de réception, à lire les forums, et à rester connecté d’une manière ou d’une autre à cette carrière que j’ai depuis huit ans. Pas parce que je dois le faire, mais parce que j’accorde de l’importance à l’évolution de l’entreprise, à sa manière de créer les jeux qu’elle crée, au sentiment de faire partie de ce processus. Et parce que j’accorde de l’importance à ce que pensent les joueurs. Il me semble que c’est vrai de tous les employés chez Blizzard, et c’est pourquoi je suis heureux d’avoir eu cette opportunité de vous offrir un bref (et piètrement rédigé) aperçu d’une de mes journées. J’espère que vous l’avez apprécié.

Un jour dans la vie de... — Geoff Fraizer

Responsable du contenu sur Internet
8h00

Ma fille Megan, 3 ans, se réveille et veut qu’on l’aide à sortir de son lit. Je lui apporte à boire et elle part s’amuser avec ses jouets. Moi, je retourne sous la couette ! Je me lèverais à 14h si je n’avais pas de famille. Tous les joueurs font ça, non ?

9h00

Il est temps de se lever pour aller au boulot. Mon épouse Melissa rentre après avoir déposé notre fils Ethan à l’école. C’est elle qui s’occupe des enfants pendant que je suis au bureau. Je dis au revoir à tout le monde. Comme d’habitude, Megan réclame un câlin. La séparation est toujours un moment doux-amer.

9h15

J’enfourche mon vélo pour aller au travail. J’habite à proximité du campus Blizzard, le trajet est donc assez court. En pédalant, je croise souvent d’autres employés Blizzard qui viennent eux-aussi à vélo ou à pieds. Blizzard a mis en place un système pour encourager les moyens de transport non polluants. Tous ceux qui viennent à vélo ou qui pratiquent le covoiturage gagnent des « éco-dollars » qui pourront être dépensés à la cafétéria. Et qui refuserait de la nourriture gratuite ?

9h30

J’arrive à mon poste et je dis bonjour à mes collègues de bureau. Il y a une équipe vraiment sympa dans mon département. Nous évoquons rapidement nos exploits en jeu de la nuit précédente.

9h31

C’est l’heure de jeter un coup d’œil à mes e-mails. Blizzard est une entreprise internationale, on reçoit donc pas mal de messages en provenance des régions qui travaillent pendant la nuit ou de ceux qui bossent tard le soir. Il faut généralement les consulter et y répondre en priorité dès le matin.

10h00

Voici la réunion quotidienne. Au sein de l’équipe, on parle de ce que chacun a fait et prévu de faire, et on informe tout le monde dès qu’un problème potentiel est détecté. Je me consacre généralement aux mises à jour de contenu sur les sites Internet, alors je parle de mes plans et des projets parallèles sur lesquels je travaille.

10h30

Je dois préparer une de nos mises à jour régulières de contenu. Notre planning actuel ressemble à ça :

- Lundi : illustrations du jeu de carte à collectionner World of Warcraft ;
- Mardi : fonds d’écran StarCraft II/World of Warcraft/Diablo III ;
- Mercredi : Fan Arts de World of Warcraft ;
- Jeudi : illustrations Blizzard.

Je lance mon serveur Internet de test et commence à ajouter des images et du code. Quand ça me paraît bien, je télécharge le tout vers notre serveur image. Une dernière vérification rapide, puis je déploie la mise à jour sur le serveur de production. Il faut ensuite vérifier que tout fonctionne en vrai pour s’assurer que rien n’a été perdu au cours du processus. Tout va bien, alors je dis à l’équipe de la communauté qu’ils peuvent poster l’article pour informer les joueurs. Zarhym me dit que la mise à jour est maintenant accessible. Ouais !

Une fois ceci terminé, je prépare la mise à jour de la semaine prochaine. Je vais dans ma collection de fichiers sauvegardés (captures d’écran, illustrations, fonds d’écran) et sélectionne les éléments que je veux utiliser pour la semaine prochaine. Après avoir tout regroupé, je les rassemble pour les envoyer par e-mail, afin que tout le monde soit au courant de ce que je compte mettre dans la prochaine mise à jour.

11h25

Je lis les commentaires sur l’article que nous venons de publier. Est-ce que les lecteurs l’ont apprécié ? Ont-ils des choses amusantes à dire ? (Si c’est le cas, je fais suivre à mes collègues.) Je regarderai à nouveau au fil de la journée, et même le lendemain. Les avis des joueurs sont très utiles et j’essaye d’en consulter autant que possible. Je jette également un coup d’œil aux commentaires sur le cliché du jour de World of Warcraft. Oui, ces images sont sélectionnées manuellement, et pas aléatoirement de manière automatique.

11h30

C’est l’heure de préparer la page des vainqueurs du concours de sculpture sur citrouille disponible aux USA. Il y a deux jours, j’ai organisé une réunion regroupant des membres des équipes de la communauté et du web pour sélectionner les vainqueurs. Nous avons donné notre avis sur plus de 100 participations avant de sélectionner dix gagnants. Le choix a été difficile, car un grand nombre des participants qui ont reçu une mention honorable auraient bien pu faire partie des vainqueurs (comme les joueurs l’ont souvent indiqué dans les commentaires). Je prends les images des lauréats afin de créer une jolie page. Comme je réutilise le modèle de mise en page de l’année dernière, il me suffit de changer les images, ça va assez vite. Vive le copier / coller ! J’en profite pour envoyer un e-mail à certains des vainqueurs pour leur demander de me communiquer des informations qu’ils n’ont pas envoyées avec leur participation.

12h00

Je travaille sur la mise à jour de la section Médias du site de la BlizzCon. Chaque année, je regroupe toutes les photos (vous avez dû voir passer des articles à ce sujet) et je les trie par catégories, avant de les faire approuver par notre département Relations Publiques (R.P.). D’ailleurs, les R.P. m’envoient un e-mail pour me demander quelques photos de l’évènement qu’ils pourraient utiliser pour une diffusion. Hélas, leur demande devra attendre car… c’est l’heure d’aller déjeuner !

12h20

Mes amis passent me prendre et nous allons manger. Nous descendons à la cafétéria. Quand on traîne un peu trop, on se retrouve coincé dans la foule des employés qui viennent des autres bâtiments, alors on se dépêche de prendre de quoi se nourrir et on fonce vers les tables de pique-nique qui sont dans la cour. Un par un, nos collègues de bureau nous rejoignent à table. On arrive à caser huit personnes sur une table prévue pour quatre (optimisation !). On parle généralement de jeux, d’émissions de télé, de films et de tout ce qui nous passe par la tête.

12h50

Me voici de retour après le déjeuner, la pause détente est terminée. Je consulte mes e-mails, puis je me mets à regrouper quelques photos de la BlizzCon selon les instructions que les R.P. m’ont fournies. Je parcours tous mes e-mails et répertoires, puis je range les images dans des jolis dossiers. Il ne me reste plus qu’à envoyer le lien aux R.P. par e-mail. Même s’ils ne m’avaient pas demandé de trier ma sélection par catégories, j’aime essayer de simplifier la vie des autres. C’est toujours agréable quand les gens peuvent profiter du boulot que je fais.

13h10

Je me remets au travail sur ces photos de la BlizzCon. Je continue à les sélectionner et les trier, il faudra les publier avant la fin de la semaine.

13h30

Une nouvelle réunion approche. Je me dirige dans le département des producteurs web pour rencontrer Mickey et Jenny, deux producteurs qui participent également à cette réunion. L’équipe Internet rencontre toutes les semaines les équipes R.P., communauté, développement créatif et marketing. Chacun présente l’avancée de ses projets en cours et indique s’il a besoin d’aide ou d’éléments pour terminer les tâches sur lesquelles il travaille. La communication entre les différents départements est très importante et ce genre de réunion permet à tout le monde de rester sur la même longueur d’onde.

14h00

De retour à mon bureau. Est-ce que j’ai loupé quelque chose d’important pendant mon absence ? Jetons un coup d’œil aux e-mails.

14h05

Je n’ai pas oublié que ma sélection actuelle de « clichés du jour » de World of Warcraft sera bientôt épuisée. Je vais dans le répertoire où je conserve mes captures d’écran. J’ai passé des mois à les regrouper et j’ai demandé aux équipes communauté et R.P. de me valider que tout est OK. Je commence ensuite à les charger sur le site. Après les avoir ajoutées, je les teste sur mon serveur Internet interne. Tout me paraît bien, alors je les transfère vers le site de production. Un nouveau cliché sera publié chaque jours pendant les quelques mois à venir… jusqu’à que cette nouvelle sélection soit de nouveau épuisée.

15h00

Il est temps de trier quelques clichés de World of Warcraft. Je fais ça depuis un paquet d’années. Il y a un bouclier et une épée accrochés dans mon espace de travail, et je fêterai l’année prochaine ma 15e année au sein de Blizzard. Le temps passe tellement vite… Je vais dans la boîte qui recueille les clichés de World of Warcraft et j’en consulte jusqu’à 1 000 par jour. Ça prend pas mal de temps. Je pense que j’ai dû voir au moins 500 clichés d’un personnage assis dans une catapulte au cours de ma carrière. Après avoir sélectionné les meilleurs, je les mets de côté. J’attendrai d’en avoir accumulé suffisamment pour les faire valider. Les clichés sont souvent une de nos principales mises à jour du mois.

15h30

L’une des valeurs fondamentales de Blizzard est « chaque voix compte ». Je rédige un e-mail pour faire quelques suggestions à propos du site de StarCraft II. Au sein de l’équipe Internet, nous avons de nombreux sites à alimenter : notamment StarCraft II, Diablo III, World of Warcraft, BlizzCon et Blizzard.com. Il est donc essentiel de toujours anticiper et de penser aux améliorations possibles. Par exemple, la réflexion pour notre poisson d’avril ne va pas tarder à commencer. Nous faisons ça depuis des années et il devient de plus en plus difficile de nous surpasser à chaque fois… Une chose est sûre, il ne sera pas évident de faire mieux que Crabbie. Mais je suis sûr que nous arriverons à trouver quelque chose d’amusant pour les joueurs.

15h50

L’équipe de la communauté veut mettre à jour le lanceur de World of Warcraft. Le lanceur est la fenêtre qui s’affiche avant le lancement du jeu et qui contient des liens vers les nouvelles et des bannières. Je mets à jour les liens vers les nouvelles et le déploie ensuite sur le site. Je lance le jeu pour vérifier qu’il n’y a pas de problèmes avec mes changements, puis préviens tout le monde que la mise à jour a été effectuée.

17h30

Quelqu’un demande une nouvelle galerie pour le concours de costumes de la BlizzCon. Visiblement, on a dû l’oublier... et il faut la publier aujourd’hui ! Je commence à regrouper les images et à les préparer pour le site Internet. Puis je travaille avec Jeremy, un de nos producteurs web, et avec un concepteur de scripts (Woonchang) pour ajouter la nouvelle galerie. Nous avançons aussi vite que possible pour qu’elle soit déployée à temps. L’équipe communautaire rédige un petit article pour accompagner notre travail et les visiteurs peuvent maintenant voter pour leur costume favori de la BlizzCon.

18h00

Il est l’heure de rentrer chez moi. Il m’arrive de rester plus tard si j’ai quelque chose à terminer. Ce soir, ma famille m’attend et je dois donner un coup de main pour préparer le dîner. Je dis au revoir à tout le monde, enfourche mon vélo et pars vers le soleil couchant.

Un jour dans la vie de... — Micky Neilson

Responsable du développement du scénario
6h50

Quelle heure indue pour entendre le réveil sonner. Tiff, ma femme, est malade, donc je dois me lever pour préparer ma fille à partir à l’école.

7h20

Elle a l’habitude d’être réveillée par maman, et d’habitude elle proteste. Mais que ce soit moi qui la réveille ? Ça, c’est nouveau ! Du coup, elle se lève tout de suite.

7h45

Pendant que ma fille Tati prend son petit-déjeuner, j’en profite un instant pour avancer un peu sur mon autobiographie.

8h25

Je fais bien attention à ralentir jusqu’à 70 pour jeter Tati devant l’école (mais non, je plaisante). Sur le chemin du travail, j’écoute Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban en livre audio, et je suis toujours impressionné par la capacité qu’a Jim Dale de donner vie à des dizaines de personnages différents avec sa voix.

9h01

Rien ne vaut un peu d’exercice le matin pour faire le plein d’énergie pour la journée !

9h40

Il est l’heure de regarder mes mails.

10h00

Je me dirige vers la réception pour accueillir notre nouvelle recrue temporaire, Breanna Bader. Elle nous arrive de l’équipe d’assistance d’Austin. Elle est super motivée, et prête à se donner à fond !

10h20

Maintenant que Bree a pu s’assurer que son ordinateur, son compte e-mail, son téléphone, etc. fonctionnent, je m’assieds avec elle et Josh Horst pour lui expliquer ce que j’attends d’elle pendant son séjour chez nous. Nous lui donnons ses premières tâches.

10h42

Je suis l’avancée de plusieurs projets, dont des tonnes de nouvelles qui seront publiées en ligne autour de la sortie de Heart of the Swarm, un blog sur les Zergs, et des sessions de questions sur l’histoire de Mists of Pandaria.

11h35

Je signe des piles de livres pour les vainqueurs et finalistes du concours international d’écriture .

11h48

Je commence une ébauche de réponse pour une session de questions sur Mists : qui sont les pandarens ? Réponse : des pandas qui déchirent tout et aiment bien picoler. Question suivante.

12h00

Tous les lundis, de 13h à 14h, l’équipe joue à des jeux Blizzard. C’est un créneau qui fonctionne bien parce que les gens peuvent jouer aussi pendant leur pause déjeuner s’ils le veulent, ce qui leur permet d’avoir deux heures complètes de jeu ! Pour moi cette semaine, c’est la campagne solo de StarCraft.

14h00

J’ai une conférence téléphonique avec un nouvel auteur qui va écrire un livre WoW pour nous ! Tous les nouveaux auteurs sont invités dans nos bureaux et rencontrent Chris Metzen et quelques développeurs. Nous leur ouvrons aussi accès au téléchargement de documents sur l’histoire de l’univers qu’ils vont traiter.

15h00

Discussion avec Jason Stilwell, un des directeurs du développement créatif. Il agite les poings et donne de temps en temps un grand coup de pied dans son bureau en brandissant un Colt 45 et une bouteille de Jim Beam.

Bon, en fait non. Mais ce serait top.

16h00

L’occasion pour les chefs d’équipe de se tenir au courant et de partager leurs problèmes, et pour Jason de nous faire passer des informations. Et on peut discuter d’une sortie cinéma de tout le département pour aller voir The Avengers. Je me dis qu’il faut que je regarde la bande-annonce.

17h00

Tommy Newcomer nous parle des projets à venir pour la communauté, qui doivent faire parler de nos futurs jeux et faire monter l’attente. Il a passé un mois en détachement dans l’équipe de la communauté pour mieux comprendre comment nos deux groupes peuvent travailler de conserve. Il se plaint des coups de fouet quotidiens. Je lui dis de ne pas se plaindre : il y a des gens qui paient très cher pour ça.

18h00

La bande-annonce des Avengers ! Je ne suis pas trop le football américain, donc je l’avais ratée quand elle est passée pendant le Superbowl. J’attends ce film avec impatience depuis longtemps, et la bande-annonce m’emballe à fond.

18h02

Je fais le tour des tâches en cours, et je fais le point avec Breanna. Elle a survécu à sa première journée !

18h40

Passer prendre Tati. Faire les courses.

19h40

Je mande du El Pollo Loco en regardant Cajun Pawn Stars. Si vous ne suivez pas cette série, vous devriez.

20h20

Pendant que Tati regarde That 70’s Show, je rattrape mon retard sur le New 52 de DC Comics.

20h35

C’est l’heure d’une partie de Hedbanz, un jeu auquel je joue avec ma fille. Vous placez une carte sur un bandeau que vous avez sur le front sans pouvoir la voir, et qui montre ce que vous êtes censé être.

Vous posez des questions pour essayer de deviner. J’adore ma fille, mais elle est vraiment nulle à ce jeu. Je lui demande de quoi je suis fait : « plastique, métal et fil barbelé ». Du fil barbelé ? Hein ?

Je suis un camp de prisonniers ?

« Non. »

Une prison à haute sécurité ? Un complexe militaire ultra secret ?

« Non, non. »

Au bout d’un moment, je finis par apprendre que je suis une guitare. Une guitare. Avec du fil barbelé. Tati me dit : « Mais si j’avais parlé de corde de guitare, tu aurais trouvé trop facilement. »

21h32

Tati lit un peu, puis je lui lis une histoire à mon tour et Tiff et moi la couchons.

21h55

Ce soir à la télévision : Being Human et Lost Girl, dans le cadre des Power Monday de la chaîne Syfy. Je n’aime pas du tout le nom « Syfy », au passage. Mais ils ont des émissions sympas.

23h55

J’écris un petit peu avant de me coucher. Ensuite, extinction des feux ! Je m’endors avec des images de guitares avec des cordes en fil barbelé plein la tête.