Entrez au cœur du monde de Blizzard
Accueil | Podcast actuel | Archives

Épisode 11

Dans notre onzième épisode du BlizzCast, nous nous sommes assis autour d'une table avec des membres de l'équipe communautaire pour résumer les faits marquants de la dernière BlizzCon. Venez vous asseoir avec eux pour partager cette évocation des moments forts de cet évènement.

Les moments forts de la BlizzCon 2009
Les moments forts de la BlizzCon 2009 Bashiok (responsable de la communauté Diablo), Karune (responsable de la communauté STR et StarCraft), Nethaera (responsable de la communauté World of Warcraft)
[ Haut ]
Rob : Bonjour tout le monde et bienvenue dans le 11e BlizzCast. Nous allons discuter des points forts de la BlizzCon 2009. Je suis Rob Simpson de l’équipe eSport. À la BlizzCon de cette année, j’ai fait des commentaires pour le tournoi d’arène de World of Warcraft et pour les matchs amicaux de StarCraft II. Je suis aux côtés de Bashiok, manager de la communauté Diablo, de Karun, manager de la communauté Stratégie en temps réel et StarCraft, et du manager de la communauté World of Warcraft, Nethaera. Dites bonjour !
Nethaera : Salut !

Bashiok: Ça va ?

Karune : Hello !
[ 00:14 ]
Rob : Commençons par toi, Bashiok. Nous avons démarré la BlizzCon en annonçant la nouvelle classe jouable de Diablo III, le Moine. Peux-tu nous parler un peu des informations que nous avons communiquées, et des réactions des fans lors de la convention ?
Bashiok: Comme tu viens de le dire, nous avons annoncé le Moine, notre quatrième classe jouable. Il nous en reste une à annoncer. Le Moine est un concept « Orient plus Occident », il a plein de coups de kung-fu, mais l’air très occidental. Il a le crâne rasé et une grande barbe rousse broussailleuse. C’est un combattant au contact, il se sert d’armes, mais dans de nombreux cas, il donne l’impression de se battre à mains nues. Il n’a pas beaucoup d’armures ou de points de vie, mais il arrive vite, il pète la gueule à l’ennemi et repart aussi sec.

La réaction des fans a été extrêmement satisfaisante. Nous avions des ordinateurs où les gens pouvaient réagir aux démos après avoir joué, et le Moine a été la vedette du spectacle. Il venait d’être annoncé, alors ce n’est pas très surprenant, mais c’est une classe très sympa à jouer.

[ 00:42 ]
Rob : Clairement sympa, en effet. Nethaera, avant la BlizzCon, ça spéculait beaucoup sur la troisième extension de World of Warcraft. Peux-tu me parler de la réaction des spectateurs lorsque le vice-président senior du Développement créatif, Chris Metzen, a lancé la bande-annonce ?
Nethaera : En un mot, « électrique ». Il y a quelque chose dans un évènement en direct comme celui-là, où tout le monde voit enfin ce sur quoi nous travaillons, ce sur quoi les développeurs travaillent, ce que notre équipe vidéo a préparé pour eux… comme je le disais, c’est électrique. Vous pouvez sentir l’énergie qui rayonne de tout le monde, ça vous donne la pêche et je pense que la réaction était très bonne et que les gens ont été passionnés tout du long par ce que nous leur avons dit.

Karune : Vous étiez dans la foule parmi les fans ?

Nethaera : Absolument !

Bashiok: J’ai une anecdote marrante – en tout cas, moi, elle m’a bien fait rire. J’étais dans la foule, et il y avait un journaliste à côté de moi, je ne sais pas si les gens qui regardaient de chez eux ont pu le voir, mais nous avions des feux de Bengale dans le hall, alors quand Aile-de-mort est apparu à l’écran, il y a eu une explosion et un grand « boum ». Et donc, il y avait ce journaliste à côté de moi, en train de mettre à jour son blog sur son portable, ça fait boum, il fait un bond, et le portable vole. Il a dit « ça n’arrivera plus, hein ? », alors je l’ai regardé et j’ai dit « non non, c’est fini ».

Karune : Quand ça a pété, j’étais derrière la scène, en route pour les différentes conférences, et je ne m’y attendais pas. Ça a explosé juste à côté de moi.

Nethaera : C’était assourdissant là-bas aussi. Tout le monde a acclamé lorsqu’ils l’ont vu et qu’ils ont entendu la musique.

Bashiok: Ouais, je pense que chaque élément… lorsqu’ils ont fait la présentation avec le niveau 85, les nouvelles professions, tout ça, tout le monde les acclamait à chaque nouvel élément.

Nethaera : Oui, absolument.

[ 01:52 ]
Rob : Vous avez animé un tas de conférences où de nombreuses informations ont été révélées sur Cataclysm. Comment le public a-t-il réagi au flot d’informations sur le nouveau contenu, et avez-vous été surpris par certaines des questions des sessions Questions/Réponses ?
Nethaera : Je pense que tout le monde était fou de joie d’avoir autant d’informations et de découvrir ce que nous avons en tête pour l’avenir. C’est toujours l’un des sujets qui revient le plus sur les forums : ce que sera leur avenir dans le jeu, comment les choses vont progresser, comment les choses vont changer. Beaucoup de gens s’inquiètent des changements à venir, d’autres sont impatients de les voir arriver. Je pense que tout a été bien accueilli. Les questions n’étaient pas particulièrement surprenantes… il y avait un gamin… quand il a pris le micro, son attitude m’a étonné. Il était debout, là, pas plus de 11 ou 12 ans, et il n’avait absolument pas peur des caméras, du micro ou de quoi que ce soit d’autre. Il nous a posé l’une des meilleures questions sur le chasseur. Tout le monde a applaudi, parce que ce gamin venait de poser une question pénétrante et difficile, là, devant tout le monde, sans une ombre de trac. C’était un grand moment, parce que ça montre à quel point notre public est varié et passionné.

[ 03:43 ]
Rob : Interagir avec le public ajoute beaucoup à ces conférences. Nous avons donné aux participants de la BlizzCon de cette année un premier accès au contenu de Cataclysm. Quels ont été les retours des joueurs qui ont eu la possibilité de tester une partie des zones de départ des gobelins et des worgens à la BlizzCon ?




Nethaera : Houlà. Laissez-moi vous parler du débat entre gobelins et worgens. Vous avez des joueurs qui sont à fond dans l’Alliance, et ils meurent d’envie de jouer des worgens. Et vous avez des gens dans la Horde qui disent « je ne sais pas, ça serait peut-être plutôt à nous d’avoir les worgens ». Et vous avez des gens qui crèvent d’envie de mettre les mains sur les gobelins et qui ont du mal à attendre.


Les retours des joueurs qui ont essayé la démo étaient vraiment, vraiment bons. Les terrains phasés et tout ça, ça leur a particulièrement plu. L’histoire des worgens, en apprendre davantage sur Gilnéas, comprendre ce qui se passe avec les gobelins, comment ils se retrouvent dans la Horde et ce qui les attend. Je pense que dans l’ensemble, les réactions ont été excellentes et comme je l’ai dit, les discussions font rage pour savoir ce qui est le mieux, mais au final, les gens sont soit dans la Horde, soit dans l’Alliance.

[ 05:03 ]
Rob : Karune, les participants à la BlizzCon ont eu la possibilité, pour la première fois, de jouer une partie de la campagne solo de StarCraft II. Quels aspects de la campagne ont-ils eu à tester, et quelles ont été leurs réactions ?
Karune : La communauté et les fans ont pu se jeter directement sur le mode solo. Nous les avons lâchés dans une mission où Tychus et Raynor défendent un avant-poste envahi par les Zergs, et c’était très sympa de voir les gens s’emballer dès cette première mission. Ils ont pu choisir, tester les différentes fonctions entre les missions, choisir la manière dont ils veulent équiper leur armée pour la prochaine mission, où ils veulent dépenser leurs ressources, et ainsi de suite. Tout le monde était fasciné par la manière dont le mode solo a changé par rapport au premier StarCraft.

On va bien au-delà des dialogues, maintenant : il y a des cinématiques entre les scènes, des tas d’options à explorer pour vous immerger vraiment dans le monde de StarCraft. J’ai trouvé la réaction des fans impressionnante.

C’était aussi sympa de voir les gens qui ont gagné des posters et des trucs. Nous avons donné des cadeaux aléatoires, comme pour les autres titres. Est-ce que vous avez eu l’occasion de voir certains des objets StarCraft ?

Nethaera : Je n’ai pas eu l’occasion de me poser, mais je connais un tas de gens qui n’avaient jamais touché à StarCraft, ils se sont assis, ils ont essayé la démo, et la première chose qu’ils ont dite a été « je sors et je vais acheter l’original », parce qu’ils étaient tellement dedans qu’ils voulaient en découvrir davantage sur la série. Ce n’étaient pas des joueurs de STR, au début, ça ne les intéressait pas, mais ils se sont dit, « allez, je vais y jeter un coup d’œil parce que je suis là »… et maintenant, ce sont de gros fans.

Bashiok: J’ai été en coulisse pendant tout le spectacle. Je ne crois pas avoir vu un autre être humain pendant tout ce temps, mais je suis sûr que ça s’est super-bien passé !

[ 06:17 ]
Rob : En plus de la campagne solo de StarCraft II accessible aux visiteurs et du tournoi amical de StarCraft II qui s’est déroulé en face à face, le vice-président exécutif de la conception du jeu, Rob Pardo, a aussi partagé de nombreuses informations sur l’avenir de notre service Battle.net lors de l’un des conférences de la BlizzCon. Pouvez-vous nous en dire un peu plus ? En quoi Battle.net va-t-il définir l’avenir de l’expérience de jeu Blizzard Entertainment ?
Karune : Je trouve que Pardo emprunte une voie vraiment intéressante en ce moment. La tournure que prend Battle.net est vraiment enthousiasmante. Tenter de réunir les communautés qui entourent tous les produits de Blizzard est un projet vraiment ambitieux, et ça va être vraiment sympa. World of Warcraft compte 11 millions d’abonnés et nous avons également annoncé 12 millions d’utilisateurs actifs sur Battle.net. En réunissant ces communautés, Blizzard est évidemment parti de Battle.net, qui est une immense plateforme multijoueur. Pouvoir jouer en ligne gratuitement est quelque chose de formidable pour beaucoup de joueurs, et c’est cela qui a attiré les gens vers les jeux Blizzard à l’origine.

Cela leur sert donc de base, et pour le multijoueur ils sont vraiment à la pointe de ce qui se fait actuellement en matière de mise en relation d’adversaires. Personne ne veut se lancer dans une partie et se faire battre par quelqu’un de vraiment plus fort, dont le niveau n’a aucun rapport. Ce qu’ils font actuellement est vraiment très intéressant, et je pense que c'est aussi une avancée importante.

En plus de cela, ils ajoutent de nombreuses fonctionnalités inspirées par les médias sociaux. Internet a un peu changé au cours des dix dernières années.

Nethaera : Juste un petit peu.

Karune : Pendant un moment les gens ont cru qu’il n’y aurait plus beaucoup de changements après l’an 2000, et tout à coup, c’est comme si tous les deux ans il y avait quelque chose de nouveau, un nouveau moyen de partager l’information. Les joueurs veulent partager un certain type d’informations. Pouvoir les partager avec leurs amis, construire des clans et des communautés autour et les partager avec ceux qui ont les mêmes centres d’intérêt, qu’il s’agisse de la création de « mods », de dessins, de fan art et ainsi de suite, ou de l’histoire de l’univers des jeux. Je pense que Battle.net a beaucoup de potentiel, et nous prenons en compte tous ces aspects.

Nethaera : Je ne sais pas si c’est votre cas à tous, mais j’ai joué aux trois différentes gammes de jeu depuis leur sortie, et je sais que je suis loin d’être la seule. Ce qui est super, c’est que si on joue à un jeu, on peut toujours communiquer avec ses amis dans un autre, rester en contact avec eux et jouer à tout, si on veut !

Bashiok: Et puis avec ce système d’association d’adversaires, je vais peut-être même jouer à StarCraft en ligne.

Nethaera : Et peut-être que tu ne seras pas écrasé tout de suite.
Rob : Personne n’a parlé de victoire.
Nethaera : C’est vrai.

[ 08:04 ]
Rob : Il y a eu une autre grande annonce, au sujet de la voix de Kerrigan. Ce rôle sera désormais tenu par Tricia Helfer, quelle a été la réaction des fans jusqu’ici ?
Karune : C’est sans aucun doute une question que se posent beaucoup de gens. Pour ma part, je suis également fan de Battlestar Galactica, et je suis vraiment content qu’elle prenne part à cette expérience, comme beaucoup d’autres fans de StarCraft. Franchement, c’était super qu’elle soit là à l’occasion de la conférence, elle était super sympa, c’était très facile de lui parler. Je crois que tout le monde est très enthousiaste, je en sais pas si vous avez vu les retours sur les forums, à peu près tout le monde est très impatient de voir ce que Kerrigan a fait pendant les quatre dernières années, entre Brood War et StarCraft II, et elle est enthousiasmée par ce rôle.

Nethaera : J’ai entendu dire que cette conférence était pleine à craquer, que sa présence était une véritable surprise pour un grand nombre de participants ? Ils n’avaient même pas réalisé qu’elle allait être là !

Karune : C’était une annonce énorme de notre part.

[ 10:30 ]
Rob : très bien, maintenant que nous avons récapitulé une bonne partie des annonces dévoilées à la BlizzCon, parlons plus généralement de chacune de vos expériences pendant la convention. Qu’avez-vous pensé de cette année par rapport aux années précédentes ? Commençons par vous, Nethaera.
Nethaera : Vous savez, j’ai eu l’occasion, quand je ne travaillais pas sur une conférence, de voir d’autres choses lors de cet évènement, dont une en particulier : le raid en direct avec la guilde Premonition. C’était très amusant, et vraiment génial de les voir affronter tous ces différents boss, et bien sûr, à la fin, nous devions sortir notre ultime boss, Lardeur, qui a réussi à les vaincre. Vous savez, sans Lardeur pour les arrêter, ils auraient tout gagné.

Bashiok: Oui, les développeurs voulaient faire quelque chose d’unique, alors juste avant la BlizzCon, ils ont créé un Lardeur incroyable, avec des tonnes de points de vie et infligeant des dégâts énormes. Ils l’ont fait apparaître et il a complètement écrasé Premonition.

Nethaera : Je dois dire qu’ils ont fait un travail fantastique en s’adaptant à tout ce qu’on leur envoyait, et ils ont été vraiment beaux joueurs du début à la fin.

Bashiok: Ce n’était pas des boss classiques qui apparaissaient, c’était des combinaisons de boss. C’était comme si tous les boss à affaiblissements se jetaient sur vous en même temps.

Nethaera : C’était vraiment sympa. C’était super de voir la foule les encourager quand quelqu’un mourait, et applaudir quand ils battaient un boss, on a pu voir ces deux facettes d’un combat, donc c’était super divertissant.



[ 11:23 ]
Rob : Et vous, Bashiok ?
Bashiok: Comme je l’ai dit auparavant, j’étais dans les coulisses la plupart du temps, à gérer le Hall C, car en ce qui concerne la convention, je ne sais pas si les gens le savent, mais la plus grande partie est gérée par des employés Blizzard. Tous ceux qui travaillent chez Blizzard participent d’une manière ou d’une autre, par exemple en s’occupant de la boutique, en gérant les files d’attente, en s’assurant que les gens qui vont tester les démos laissent leur place aux suivants. Ou encore la gestion des badges, les renseignements, les scènes, les conférences et tout le reste. Ça a été de loin la convention la plus tranquille que nous ayons jamais organisée, et je pense que notre gestion de ces conventions s’améliore de plus en plus. À l’avenir !
[ 12:52 ]
Rob : Très bien, alors Karune qu’avez-vous pensé de cette BlizzCon ?
Karune : Je suis d’accord avec Nethaera et Bashiok. C’est génial de voir la BlizzCon grandir année après année, elle est vraiment devenue plus importante, et fait désormais partie de la sous-culture autour de chacune des franchises. C’était incroyable, je me souviens que je longeais les files d’attente où l’on récupérait son badge, on était dans une salle énorme et les files étaient ridiculement longues, mais les gens avançaient vite. Tout s’est passé très calmement, de façon professionnelle, et je pense que les fans ont vraiment apprécié ça, tout comme le fait d’avoir assez d’ordinateurs. Je me rappelle que l’année dernière, c’était un peu plus difficile, car les files d’attente étaient un peu plus longues pour les ordinateurs et la boutique ; chaque année, nous recueillons de nombreux commentaires, donc nous avons installé beaucoup d’ordinateurs pour avoir également plus de retours. Nous écoutons toutes les remarques pour améliorer les choses et c’est vraiment génial de voir nos progrès chaque année.

Nethaera : On peut dire que les participants de la BlizzCon intègrent chaque année cet évènement dans leur routine. À chaque fois, nous avons eu deux couples qui nous ont dit qu’ils en profitent pour célébrer l’anniversaire de leur lune de miel. Pour un autre, c’était leur lune de miel, cette visite à la BlizzCon. Et puis, bien sûr, il ya des couples qui ont fait leur demande en mariage pendant la BlizzCon. C’est vraiment super de voir que des gens l’incluent dans leurs projets de vacances et tout le reste. J’espère que nous continuerons à en faire le meilleur évènement possible pour ces gens-là.
Rob : C’est vrai, nous avons assisté à une demande plutôt énorme entre Grubby et sa désormais fiancée, Cassandra.
Karune : Oui ! Vous étiez sur scène à ce moment-là, pas vrai ?
Rob : J’étais en coulisses, j’ai juste pu entendre la fin, le « oui » et la liesse.
Karune : Vous saviez ce qui allait se passer ?
Rob : Moi, oui ! Il nous en avait un peu parlé.
Nethaera : J’étais survoltée quand j’ai vu ce flash sur l’écran, plus tard, et j’ai pensé « Regarde ! Enfin ! »
[ 13:29 ]
Rob : Est-ce que vous avez pu profiter de la présence de Jay Mohr et des concours du vendredi soir, ou du groupe autrefois connu sous le nom de Level 80 Elite Tauren Chieftan, et du prince des ténèbres en personne, Ozzy Osbourne ?
Karune : Oui, j’ai véritablement apprécié ces trois évènements, c’est certain. Les gens avaient réservé des sièges des heures à l’avance pour chacun de ces spectacles. Mais surtout la possibilité de voir Ozzy en coulisse rendait tous les employés de Blizzard impatients, c’était sympa de jouer aux geeks tous ensemble et de voir tout le monde donner son maximum pendant le week-end.

Nethaera : J’ai beaucoup apprécié le concours de costumes, je suis toujours étonnée de la quantité de travail pour les créer, c’est tout simplement époustouflant.

Karune : En particulier pour le vainqueur de cette année.

Bashiok: La Maîtresse de Douleur, une victoire tirée de Diablo III. J’étais en plein milieu de la fosse pour Ozzy, il arrosait les gens avec de la mousse, de l’eau, c’était de la folie.

Nethaera : Comme j’avais déjà été à un concert d’Ozzy auparavant, je suis restée en retrait parce que je voulais l’écouter plus tard, mais le spectacle était incroyable.

Bashiok: C’était très fort. Je deviens trop vieux !

Karune : Difficile de dire qui étaient les plus enthousiastes, des employés ou des fans de Blizzard, parce que c’était vraiment de la folie cette année !

Nethaera : Oui, c’était très fort, les acclamations aussi, c’était génial.

[ 15:23 ]
Karune : Et vous, Rob ? Je sais que vous étiez très occupé sur scène, à gérer tous les trucs d’eSports, à faire beaucoup de commentaires en direct pour les arènes. Pouvez-vous nous parler un peu de votre expérience ? Je pense qu’elle doit être différente des nôtres au cours de la BlizzCon.
Rob : J’ai beaucoup aimé diffuser des matchs de World of Warcraft devant des milliers de personnes heureuses d’être là. Nous avons vu l’équipe nord-américaine TSG obtenir l’or devant l’équipe coréenne, Shipit. Les trois premières places provenaient de lieux différents, la première pour TSG, des États-Unis, la deuxième pour Shipit, de Corée, et la troisième pour l’Europe avec l’équipe x6tence. Je n’ai pas eu l’occasion de voir beaucoup de matchs de STR, mais Lyn a encore obtenu le titre de champion pour Warcraft III, et effort a obtenu l’or pour StarCraft. Nous avons également eu la première diffusion mondiale en direct pour un match amical en 2c2 pour StarCraft II, avez-vous pu le voir ?
Karune : Oui, j’ai trouvé que c’était vraiment super d’avoir des parties en 2c2 commentées sur scène, beaucoup de gens étaient très enthousiastes sur la scène du 2c2, alors que d’habitude c’est plutôt la scène du 1c1 qui a du succès. David Kim a à nouveau gagné, mais nous avons réalisé de superbes vidéos que nous avons mises sur Internet pour que les gens puissent les regarder au format VoD.
Rob : Nous sommes arrivés au bout du temps dont nous disposions pour cet épisode 11 du Blizzcast. J’aimerais remercier Bashiok, Karune et Nethaera pour avoir pris le temps de discuter avec moi de l’expérience qu’a été la BlizzCon 2009.
Bashiok: De rien !

Nethaera : Merci !

Karune : Merci beaucoup tout le monde !
Rob : À la prochaine !
[ 16:57 ]